La transformation digitale, une opportunité pour les directions juridiques

Alors que le numérique pénètre tous les pans de notre économie et transforme notre quotidien, les entreprises et plus particulièrement les directions juridiques doivent prendre le virage du digital et revoir leurs pratiques et leur organisation, pour une plus grande efficacité et une meilleure gestion des risques. Loin de toute disruption et sans révolution, laquelle supposerait de faire table rase du passé, nous vivons une mutation sociétale et professionnelle.

Ce qui caractérise la mutation est le maintien du passé, un présent nouveau et un futur incertain.

Il faut donc avec pragmatisme et à tête froide, identifier les éléments novateurs dans lesquels le passé s’emboite. Ce sont alors des transformations subtiles de nos façons de travailler et de notre capacité à réaliser les multiples tâches des métiers du droit qui sont en jeu.

C’est de cette transformation de nos manières de travailler que naissent le plus souvent les résistances aux changements. Appréhender correctement les apports nouveaux et leur articulation avec ce qui se maintient du passé est alors le moyen de saisir les opportunités naissantes.

Cette transformation se manifeste tant par les nouveaux outils technologiques mis à disposition des juristes que par la manière dont les directions juridiques doivent délivrer leurs prestations.

Le digital permet un gain de temps, une communication plus fluide, un accès facilité à l’information juridique, la gestion électronique et la dématérialisation des documents, l’optimisation des services rendus aux « clients internes ».

La transformation digitale est une démarche essentielle pour les départements juridiques qui souhaitent améliorer la qualité de leurs services sur le long terme. Elle permet également de propulser les métiers du droit sur le devant de la scène de l’entreprise, faisant de la fonction juridique un véritable « business partner ».

Des outils pour faciliter et automatiser les tâches

L’émergence des legaltech et des nouveaux outils de digitalisation (intelligence artificielle, robotique, machine learning, etc.) ont ouvert la voie à un nouveau marché qui constitue une opportunité à saisir pour les directions juridiques.

Ces outils permettent d’automatiser les tâches répétitives et fastidieuses. Le juriste peut désormais se concentrer sur les tâches à plus forte valeur ajoutée pour l’entreprise, telles que le conseil, l’anticipation des risques et le management de projets.

Se former et adhérer à ces nouveaux outils est dans l’intérêt de tous, compte tenu des enjeux et des perspectives d’avenir de la digitalisation, incontournable dans les années à venir.

Des outils pour améliorer la gestion des contrats

Les directions juridiques peuvent désormais se doter de programmes de gestion des contrats. En effet, des technologies de pointe sont capables de trier automatiquement les contrats, de les résumer et d’en extraire les clauses clés selon un protocole adaptable aux objectifs et à l’activité de l’entreprise.

Les directions juridiques sont ainsi mieux équipées pour, d’une part, faciliter l’exécution de leurs contrats et renégocier leurs clauses si nécessaires, et, d’autre part, répondre aux exigences légales et se mettre en conformité avec la réglementation en vigueur.

Ces programmes permettent ainsi de soutenir et de sécuriser les intérêts commerciaux de l’entreprise.

Une organisation optimale de la direction juridique

La fonction juridique devenant hautement stratégique, il est aujourd’hui nécessaire de la réorganiser en recherchant plus de transversalité, d’agilité et de compétitivité.

La direction juridique doit faire évoluer ses services pour s’adapter aux nouvelles exigences du marché et répondre plus efficacement aux besoins de ses « clients internes ».

Une redistribution des tâches et des responsabilités sera certainement nécessaire pour répondre aux nouveaux défis économiques et sociaux de l’entreprise, selon un modèle contextualisé. Le one size fit all n’est ni raisonnable, ni efficace.

Deloitte Legal |Taj propose un ensemble de modèles, méthodes et outils afin d’accompagner les directions juridiques dans leur transformation digitale à travers son offre Legal Management Consulting (LMC). Pour tout complément d’information, les experts de Deloitte Legal | Taj sont à votre écoute.

Photo de Benjamin Balensi
Benjamin Balensi

Benjamin Balensi, Avocat Associé, exerce son activité au sein de l’équipe droit des affaires. Il conseille les sociétés françaises et les groupes internationaux dans le cadre du développement de leur […]

Debin Cecile Portrait 50 BD 2018
Cécile Debin

Spécialiste en Droit des sociétés et en Fusions-Acquisitions, Cécile accompagne ses clients sur des opérations françaises et internationales tant sur les due diligences à l’achat comme à la vente que […]

Photo de Muriel Féraud-Courtin
Muriel Féraud-Courtin

Muriel Féraud-Courtin, Avocat Associée, a acquis une expérience de plus de 19 ans en droit des affaires et travaille en étroite coopération avec les avocats du réseau international Deloitte Legal. […]

sean Dunphy
Sean Dunphy

Directeur au sein du département Forensic de Deloitte France, Sean est spécialisé dans la transformation des procédures et contrôles, notamment liés à la criminalité financière, ainsi que le pilotage de […]