L’AC(C)IS 2.0 en difficulté

Le projet relancé par la Commission européenne à l’automne dernier, donne lieu à d’âpres discussions entre les Etats membres.

En novembre dernier, la Commission européenne a relancé le projet d’une assiette commune consolidée pour l’impôt sur les sociétés (ACCIS), en présentant deux propositions de directives, l’une portant sur la détermination d’une assiette commune au moyen de nouvelles règles uniformes (pour une application au 1er janvier 2019), l’autre sur la consolidation à proprement parler (pour une application au 1erjanvier 2021).

Pourtant, la deuxième session du groupe de travail du Conseil de l’UE sur ces propositions a déjà donné lieu à de vifs échanges. D’abord, il semblerait que la France et l’Allemagne soient fort peu favorables au mécanisme de super-déduction en faveur des dépenses de recherche et de développement (article 9 du projet de directive). Elles jugeraient préférable de garder une marge de manœuvre au niveau national sur cette question. Les Pays-Bas et l’Irlande souhaiteraient, quant à eux, que soit favorisé un système reposant sur un crédit d’impôt et non sur une déduction.

En outre, les Etats membres semblent peu convaincus par l’étude d’impact proposée par la Commission européenne, notamment pour ce qui concerne les taux d’imposition nationaux. Certains Etats souhaiteraient d’ailleurs réaliser leurs propres études d’impact.

Photo de Patrick Fumenier
Patrick Fumenier

Patrick Fumenier, Avocat Associé, est en charge de développer le knowledge management au sein de Taj depuis septembre 2006. Patrick est également responsable de la formation des collaborateurs et du […]

Photo de Hoo Marie-Pierre
Marie-Pierre Hôo

Marie-Pierre Hôo est Avocat au sein du Comité Technique du Cabinet Taj, société d’avocats, membre du réseau Deloitte Touche Tohmatsu Limited, où elle exerce en qualité de Directeur.