Dans le cadre de l’examen de la loi Macron au Sénat, un amendement gouvernemental visant à instaurer le mécanisme de « sur-amortissement » annoncé en Conseil des ministres le 8 avril dernier a été adopté dans la nuit.

Ainsi, les entreprises soumises à l’IS ou à l’IR selon un régime réel d’imposition pourraient déduire de leur résultat imposable une somme égale à 40 % de la valeur d’origine des biens hors frais financiers, affectés à leur activité et qu’elles acquièrent ou fabriquent à compter du 15 avril 2015 et jusqu’au 14 avril 2016. Cette déduction serait répartie linéairement sur la durée normale d’utilisation du bien.

Les biens éligibles seraient ceux qui peuvent faire l’objet d’un amortissement dégressif en application des dispositions de l’article 39 A du CGI et qui relèvent de l’une des cinq catégories limitativement énumérées par le projet de texte :

matériels et outillages utilisés pour des opérations industrielles de fabrication ou de transformation,

matériels de manutention,

installations destinées à l’épuration des eaux et à l’assainissement de l’atmosphère,

installations productrices de vapeur, de chaleur ou d’énergie à l’exception des installations utilisées dans le cadre d’une activité bénéficiant de (...)

L’intégration fiscale horizontale fait l’objet des attentions du juge français qui la reconnait formellement pour le passé et de l’Administration qui précise les modalités d’application du nouveau régime légal pour l’exercice 2014.

Le juge français reconnait l’intégration horizontale à son tour

Par un arrêt définitif, la CAA de Versailles a récemment jugé que deux sociétés sœurs françaises détenues par la même société de droit italien étaient fondées à demander à bénéficier d’une intégration fiscale horizontale au titre de leurs exercices (...)

Les autorités fiscales belges viennent de publier leur position concernant les implications en Belgique de l’arrêt Skandia (décision TVA n° E.T. 127.577 dd. 03.04.2015 (voir le texte intégral)

Pour mémoire, la Cour de justice de l’Union européenne a jugé que les prestations de services rendues à partir (...)

L’Administration vient de publier ses commentaires définitifs relatifs à l’exclusion du régime mère-fille des produits des titres d’une société, dans la proportion où les bénéfices distribués sont déductibles du résultat imposable de cette société (CGI, art.145 6-b). Nous avons retenus quelques solutions pratiques intéressantes.

Rappelons que la mesure commentée par l’Administration a été adoptée dans le cadre de la 2e LFR 2014, dans le but d’assurer la transposition de la directive mère-filiale telle que modifiée en juillet 2014 par le Conseil de l’Union européenne (Directive 2014/86/UE du 8 juillet 2014).

Champ d’application (...)

Dans notre billet du 12 mars 2015, nous faisions état d’un arrêt de la Cour administrative d’appel de Versailles concernant les droits à déduction d’un établissement financier parisien (récupérateur de TVA à raison de l’option qui avait été exercée pour le paiement de la TVA sur ses opérations) prestant (...)

Une juridiction polonaise a renvoyé, le 2 février dernier, devant la CJUE, une affaire (référencée C-40/15, société BRE Ubezpieczenia) portant sur le champ d’application de l’exonération de TVA applicable aux opérations d’assurance. Les informations concernant cette affaire ne sont pas encore disponibles, (...)

Le gouvernement britannique vient d’annoncer la prise en compte de la jurisprudence Crédit Lyonnais aux fins de la détermination des droits à déduction de la TVA des institutions financières et d’assurances britanniques ayant des succursales implantées à l’étranger.

Jusqu’à présent, la loi britannique permettait aux entreprises ayant un droit partiel à récupération de la TVA de tenir compte des opérations réalisées par les succursales étrangères dans le cadre de la partial exemption method et de calculer leurs droits à déduction en allouant leurs coûts à des (...)


Recevoir la lettre d'information


5 ans du Cercle de Prospective Fiscale

Booklet des 5 ans du Cercle de Prospective Fiscale
Télécharger la synthèse.

A l’occasion de son 5e anniversaire, le Cercle de Prospective Fiscale vous propose de découvrir une synthèse des réflexions qui ont été menées tout au long de ces cinq années.

La fiscalité française vue d’Italie

Interview de Gianmarco Monsellato

Le 8 janvier 2013, Gianmarco Monsellato répondait aux questions d’une journaliste de la chaîne de télévision italienne Rai 3 à propos de la fiscalité française.

Le reportage de Rai 3

La guerre fiscale entre Etats aura-t-elle lieu ?

Le 13 décembre 2011, Gianmarco Monsellato s’exprimait sur Radio Classique à propos de la bataille que se livre les États pour appréhender la plus grande part possible de recettes fiscales liées au commerce intragroupe qui représente aujourd’hui environ 60% du commerce international.


Le sujet sur le site des Echos TV

NOUS PUBLIONS

Taj et le Cercle des Économistes se sont pour la seconde fois associés pour une publication exceptionnelle sur les grands enjeux de la fiscalité intitulée : "Fiscalité et Croissance".

Fruit de la coopération entre le monde académique et celui du conseil, ce livre présente un tour d’horizon des relations entre la fiscalité, les facteurs déterminants de la croissance et du dynamisme de l’économie et l’emploi et propose plusieurs pistes de réflexions sur les réformes fiscales susceptibles à la fois de favoriser la croissance et de restaurer les finances publiques.

Fiscalité et Croissance

La fiscalité française, inadaptée à la compétition internationale ?

Jeudi 8 octobre, Michel Aujean s’exprimait sur BFM à propos du rapport remis la veille par le Conseil des prélèvements obligatoires, rattaché à la Cour des comptes, critiquant la structure des taxes pesant sur les sociétés et l’efficacité de certains allègements ou exonérations.


Le sujet, sur le site de BFM


Derniers commentaires

Qui sommes-nous ?
Par Augustine, le 19 juillet 2013

un grand merci pour ces excellentes analyses, à très vite c’est certain.


bebe rigolo foresti grossesse youtube bébé vision grossesse maux de tete debut bebe grossesse fatigue et maux de tete. bebe octobre 2013 debut grossesse palpitations bebe rose grossesse hémorroïdes bébé kate et william grossesse prise de sang resultat. bébé qui danse grossesse faim bébé à bord grossesse malaise chaleur bebe novembre 2013 grossesse oeuf clair pourquoi. bébé boutique grossesse ovulation cycle bébé janvier 2014 ordinateur wifi grossesse bebe nounou grossesse homme grossit. kate et william bébé bebe a 8 mois grossesse quand l’annoncer à l’employeur bébé qui danse debut grossesse urine odorante bébé un an grossesse rapprochée 2013. bébé est là grossesse saignement rouge bébé bouge grossesse ongles cassants bebe troc grossesse oeuf. bebe bisous grossesse sciatique comment soulager bebe jumeau grossesse soleil vergeture bébé qui tousse grossesse et fatigue 7 mois. bébé fièvre grossesse pilule bebe regurgite son lait suivre sa grossesse jour par jour bébé roux grossesse cigarette electronique sans nicotine.


Equipe


International Tax Conference : European Tax Systems Coordinated for Growth ?

A la suite de la conférence fiscale internationale organisée les 15 et 16 juin 2009 par la Confederation of Swedish Enterprise à Stockholm, vous trouverez ci-dessous un lien vers les différentes présentations des intervenants.

Par ailleurs, cliquez ici pour obtenir le discours prononcé par le Commissaire Kovacs en ouverture de cette conférence ainsi qu’un compte-rendu sommaire publié dans le Tax Analysts du 24 juin 2009.

PRESENTATIONS DES INTERVENANTS

Rencontre avec des dirigeants de grandes entreprises

Mardi 28 avril, le Pôle Prospective Fiscale et Stratégie d’Entreprise a organisé un dîner-débat réunissant chefs d’entreprises et économistes autour du thème de la fiscalité et de la sortie de crise. Michel Aujean et Gianmarco Monsellato, accompagnés de quatre représentants du Cercle des économistes, Agnès Bénassi-Quéré, Christian de Boissieu, Jean-Hervé Lorenzi et Christian Saint-Etienne, ont présenté à plusieurs dirigeants de grandes entreprises la démarche du pôle et dessiné quelques pistes pour sortir gagnants de la crise.

Cette première initiative vise à étendre progressivement le débat aux acteurs de la fiscalité, en leur qualité de praticiens, d’experts ou d’acteurs importants de l’économie française.



© Taj 2010 | Mentions légales | Site réalisé avec SPIP | Contact